La marche à suivre pour fabriquer son propre e-liquide

La cigarette électronique est une alternative à la cigarette classique et permet à ces utilisateurs de personnaliser leur expérience, du choix de l’appareil qui leur convient jusqu’aux produits consommés, les e-liquides. Une multitude de choix, de goûts existent et peuvent être utilisés en fonction de vos envies et de vos anciennes habitudes de fumeur. Mais encore mieux, vous pouvez aussi créer vous-même vos propres produits, vos propres recettes d’e-liquides. En respectant toute la marche à suivre et les précautions d’emploi, il est possible de faire son e liquide pour cigarette électronique et de personnaliser l’expérience en créant une recette parfaitement unique, ou au moins adaptée précisément à vos goûts et envies.

Les étapes et les dosages à respecter

Les composants d’un e-liquide sont les suivants :
– la base en propylène glycol (PG, exhausteur de goût) et glycérine végétale (VG, diffusion de la vapeur) ;
– les arômes de votre choix ;
– les boosters de nicotine? ;
– les additifs.
La base sera l’élément le plus présent dans votre futur mélange et comporte le mélange de PG et VG que vous pouvez doser à votre guise en fonction de vos préférences (sensation de hit dans la gorge et densité de vapeur). Le format le plus classique s’avère être un dosage équilibré en 50% PG/50% VG, mais les plus experts pourront tenter l’association qu’ils désirent en s’employant à l’utilisation de résistances adaptées et d’une bonne gestion de température. Viennent ensuite les arômes qui se présentent sous forme de goûts, et là le choix est grand car il existe un très grand nombre de saveurs. Il existe des catégories assez connues comme les mentholés, les goûts tabac (classics) ou les gourmands, en passant par les boissons et les fruités. Le dosage en arôme dépendra des saveurs choisies et de vos envies, tout en sachant que les dosages recommandés sont trouvables sur le net et/ou sur l’emballage de votre fiole. Les boosters de nicotine pour bases neutres sont l’étape principale de l’ancien fumeur qui souhaite retrouver l’élément addictif qu’est la nicotine. Il suffit de le doser en fonction de son ancienne consommation, et de se référer aux tableaux explicatifs qui déterminent la quantité souhaitable en rapport avec vos habitudes passées. La touche finale, ce sont les additifs qui vous permettent d’accentuer certains goûts ou certaines sensations (amertume, acidité, douceur, fraîcheur,..)

Les bonnes précautions d’emploi

La priorité si vous souhaitez faire vos propres recettes maison c’est de bien suivre chaque étape de la fabrication sans prendre de risque. Munissez-vous de gants pour éviter tout contact direct avec la peau?; portez un masque ou des lunettes pour protéger vos yeux d’éventuels éclats?; respectez les dosages pour ne pas mettre votre santé en danger et abîmer votre matériel en risquant une surchauffe ou une dégradation d’un des éléments.

Post Author: Micka