Se ronger les ongles : quelles solutions pour arrêter ?

Des ongles rongés : la disgrâce

Lorsqu’on rencontre une personne aux ongles rongés, un sentiment de méfiance s’installe immédiatement. L’image que la personne nous renvoie est une personnalité stressée, donc peu fiable, voire mal soignée. Or, ronger ses ongles n’est souvent qu’une mauvaise habitude.

Il suffit de mettre un jour un stop aux ongles rongés en mobilisant sa volonté et en utilisant quelques astuces simples et naturelles pour ne pas oublier qu’on a décidé d’arrêter en cours de route. en effet, le fait de ronger ses ongles n’est le plus souvent qu’un réflexe non contrôlé et dans certaines situations on ronge ses ongles sans s’en rendre vraiment compte. Une fois le problème éliminé on se sentira bien plus confiant si l’on n’a plus besoin de cacher ses mains qui sont devenues disgracieuses et qui ne reflètent certainement pas ce que l’on voudrait montrer de soi.

Quelques astuces pour arrêter de ronger ses ongles

Si l’on ronge ses ongles dans des moments de stress ou par simple habitude mécanique, le point important sera de trouver le truc pour se rappeler à tout moment qu’on a décidé d’arrêter (vous en trouverez une liste sur astucedegrandmere.com).

On peut enduire ses ongles d’un produit quelconque dont on n’aime pas l’odeur ou la texture, mais c’est vite voué à l’échec si l’on n’y pense pas à chaque fois.
Porter des gants pour regarder la télévision par exemple peut aussi être un bon dérivatif si c’est à ce moment-là qu’on se ronge le plus les ongles.
Certains vont se mettre à sucer des bonbons ou des chewing-gums.
D’autres trouveront plus d’efficacité à mobiliser l’attention de ses proches.
Pour les femmes, la pose de faux ongles peut faire d’une pierre deux coups en les empêchant de ronger les ongles et en redonnant de la grâce à leurs mains.

Quelle attitude devant un enfant qui ronge ses ongles ?

Il ne sert à rien de le culpabiliser ou même de le lui interdire. Tout au contraire, il faut l’accompagner dans la démarche qui consiste à arrêter de ronger ses ongles en trouvant avec lui le procédé le plus approprié. Il faut garder à l’esprit que la décision doit venir de lui-même et que l’adulte doit l’induire en douceur s’il veut obtenir un résultat durable.
Avant tout, il convient de dédramatiser, de lui montrer qu’il n’y a rien de grave mais que ses mains ne sont pas très belles et qu’il peut en améliorer l’aspect.

Dans tous les cas, pour les adultes comme pour les enfants, il faut s’intéresser à l’origine de cette mauvaise habitude. Il ne suffit en effet pas d’arrêter de ronger ses ongles pour éliminer le stress qui est en est sûrement à l’origine. Dans la plupart des cas, ce genre d’interrogations permet de résoudre facilement le problème, voire ouvre la porte à la résolution de difficultés plus profondes.

Post Author: Micka